Le

07

févr.

2023

De 09:30 à 18:00

Journée d’étude : Les archives du jazz en France : matière et mémoire

Retrouvez l'annonce de la journée sur le site de la BNF.

Par comparaison avec la musique occidentale dite savante, la documentation du jazz relève presque d’un paradoxe. En effet cette musique étant réputée non écrite, son histoire et son développement reposent en partie sur l’apprentissage par compagnonnage ; elle donne par ailleurs une place majeure à l’improvisation, par définition non notée.

Pourtant, au-delà des sources audiovisuelles (enregistrements sonores et images animées), nombreux sont les documents permettant de retracer et d’étudier le jazz : écrits (théoriques, journalistiques, témoignages…) correspondances, archives liées à l’organisation des concerts, contrats, iconographie, périodiques spécialisés, etc.

C’est ainsi que sont entrés récemment au département de la Musique de la Bibliothèque Nationale de France trois fonds très complémentaires : les archives du musicien, compositeur et chef d’orchestre Hubert Rostaing (1918-1990), l’œuvre graphique et les écrits de l’homme de radio André Francis dit « Monsieur jazz » (1925-2019), et un ensemble considérable de revues de jazz de tous les pays issues de Léon Dierckx (né en 1935), un des plus grands collectionneurs de jazz du monde.

Ces fonds complètent d’autres ensembles patrimoniaux de la Bibliothèque Nationale de France (par exemple celui issu de la figure historique du jazz en France Charles Delaunay (1911-1988) et sont de nature à alimenter ce qui apparaît comme une dimension émergente de la recherche esthétique, historique et musicologique : l’analyse des sources archivistiques du jazz.

La journée d’étude s’appuie donc sur cinq approches complémentaires :

  • Les politiques d’acquisition de la Bibliothèque Nationale de France ;
  • Les fonds du jazz : études de cas ;
  • Les archives du jazz dans le monde ;
  • Les usages des archives du jazz ;
  • Collectionneurs et chercheurs indépendants. 

 La journée d’étude organisée à la Bibliothèque Nationale de France a pour objectif de faire un point d’étape sur ce chantier – archives du jazz en France – qui a connu des évolutions très rapides au cours des dernières années du fait de l’implication active de nouveaux acteurs : chercheurs institutionnels (universitaires), non institutionnels (collectionneurs, indépendants), enseignants (professeurs de jazz dans les établissements d’enseignement, conservatoires notamment). Ce renouveau de l’intérêt pour la mémoire du jazz en France et de l’investissement dans ce domaine a abouti à d’authentiques succès dans le collectage de fonds de musiciens et de collectionneurs.

Par ailleurs, au plan institutionnel et scientifique, le choix d’organiser l’événement dans une salle du site Richelieu n’est pas indifférent : il s’agit, peu après sa réouverture complète, de valoriser le double dialogue entre l’institution patrimoniale et le monde de la recherche et des arts vivants ; et entre différents départements dotés de collections complémentaires, l’un implanté sur le site Richelieu (Département de la musique), l’autre sur le site François-Mitterrand (Département son vidéo multimédia).

Entrée libre, inscription obligatoire auprès de Laurent Cugny.

Programme

9h20 – Accueil des participants

9h50 – Introduction (Laurent Cugny, Jérôme Fronty et Martin Guerpin)

10h – Session 1 : Politiques d’acquisition des collections jazz de la BnF

  • Mathias Auclair (BnF- Département de la Musique) : Histoires de donateurs
  • Jérôme Fronty (BnF- Département de la Musique) : Acquérir et recevoir des fonds d’archives : études de cas
  • Anne Legrand (BnF-Département de la conservation) : L’acquisition et le traitement du fonds Charles Delaunay

11h15 - Pause

11h30 – Session 2 : Identifier et accéder aux fonds d’archives du jazz français : études de cas

Table-ronde animée par Laurent Cugny et Martin Guerpin

  • Pierre Fargeton (Université Jean Monnet‑Saint‑Étienne, IRHIM) : Le cas des archives d’André Hodeir et de Hugues Panassié
  • Xavier Prévost (Radio France, Bureau du Jazz) : Les archives d’André Francis à Radio France
  • François Lacharme (Académie du Jazz, Centre des Musiques Didier Lockwood) : Le cas des archives de Francis Paudras

14h30 – Session 3 : L’acquisition et la valorisation des fonds jazz par des institutions nationales : approches comparées

  • Hugo Rodriguez (Bibliothèque Royale de Belgique, section de la Musique) : The whistler and his archives : Toots Thielemans à la Bibliothèque royale de Belgique (KBR)
  • Pedro Cravinho (Birmingham City University, National Jazz Archive, visioconférence) : The National Jazz Archive Satellite Collection at Birmingham City University
  • Wolfram Knauer (Jazzinstitut Darmstadt, visioconférence: Window to the Past, Enabler for the Present. A jazz archive as a source for scholars and discourse space for the music.
  • John Hasse (Smithsonian Jazz – National Museum of American History, visioconférence) : Curating Jazz at the Smithsonian Institution

16h30 – Pause

17h – Session 4 : Les usages (pour les chercheurs et les institutions hôtes)

  • Martin Guerpin (RASM-CHCSC, Université Paris-Saclay) et Laurent Cugny (Sorbonne Université, IReMus) : Répertorier et rendre disponible les archives écrites du jazz : le cas de BiblioJazz et du projet Anthologie des écrits francophones sur le jazz (1918‑1929)
  • Stéphane Audard (ADEJ, Association des Enseignants de Jazz, Conservatoires de Paris, Sorbonne Université, IreMus), Éric Barret (CRR de Paris, CMA 11, Conservatoires de Paris), Jacques Schneck (ADEJ) : Utilisation et valorisation des archives dans l’enseignement du jazz. La constitution du fonds pédagogique Jean-Louis Chautemps

18h – Session 5 - Collectionneurs et chercheurs indépendants

Table-ronde animée par Laurent Cugny et Martin Guerpin

  • Philippe Baudoin (musicien et collectionneur indépendant)
  • Dan Vernhettes (collectionneur, chercheur indépendant, Association Jazz’Edit)
  • Alexandre Litwak (archiviste, chercheur indépendant, musicien de swing)

18h50 – Conclusion : Martin Guerpin, Laurent Cugny et Jérôme Fronty

Responsables

  • Laurent CUGNY (IReMus)
  • Martin GUERPIN (RASM-CHCSC, Université Paris-Saclay)
  • Jérôme FRONTY (BnF)
Retour à l'agenda